Cofinimmo opte pour une gestion proactive de l’ino

En décembre 2015 Cofinimmo démarre la réaffectation d’un immeuble à bureaux inoccupé en un centre de soins pour séniors. Avant d’initier la transformation, le gestionnaire de bâtiments inoccupés Camelot Europe réaffectera d’abord temporairement le site

Cofinimmo opte pour une gestion proactive de l’ino

Cofinimmo opte pour une gestion proactive de l’inoccupation

Avant le début de la reconversion, Camelot Europe protège un immeuble à bureaux inoccupé

En décembre 2015, Cofinimmo, investisseur en immobilier destiné à la location, démarre la réaffectation d’un immeuble à bureaux inoccupé en un centre de soins pour séniors. Avant d’initier la transformation, le gestionnaire de bâtiments inoccupés Camelot Europe réaffectera d’abord temporairement le site.

L’immeuble à bureaux de 7.000 m² situé à Woluwedal à Woluwe- Saint-Lambert est actuellement vide en attendant l’obtention des permis relatifs à la réaffectation du bâtiment. C’est pourquoi l’investisseur immobilier Cofinimmo a décidé de trouver une solution temporaire.

"Nous souhaitons donner une dimension sociétale dans le cadre de la gestion du vide locatif dans notre portefeuille de bureaux. L’inoccupation de l’immeuble situé Boulevard de la Woluwe et le besoin croissant de logements pour personnes âgées, ont déterminé notre décision de reconvertir le bâtiment en maison de repos. Les travaux débuteront après l’obtention des permis. Entre-temps, nous nous tournons vers Camelot Europe qui par son expertise peut nous aider à donner à cet immeuble une destination temporaire. Ce partenariat répond entièrement à notre politique de développement durable", Xavier Denis, Chief Operating Officer de Cofinimmo. 

Les premiers résidents provisoires ont investi les lieux Camelot Europe a entretemps créé des lieux de travail et des logements temporaires pour environ quarante personnes utilisant le bâtiment pendant la période de gestion. Kim, un des premiers habitants du bâtiment : « Je n’avais jamais pensé habiter dans un immeuble à bureaux. Cela me plaît beaucoup : énormément d’espace et peu de charges. »

Nico Vergaelen, Business Development Director chez Camelot Europe : « Moyennant une rémunération mensuelle relativement basse, les résidents provisoires ont la chance de travailler ou de vivre dans un lieu unique. Ils s’occupent comme des bons pères de famille du bâtiment et évitent ainsi qu’il soit squatté, vandalisé tout en empêchant la dégradation du quartier. De cette façon, l’immobilier garde sa valeur. Une situation qui est donc bénéfique pour tous. »

 

DesignSwirl Studio